#3 | De la communication avec les autres à l’expression de soi, avec Julie Renault, comédienne et coach en communication.

J’ai décidé de faire monter sur l’estrade du Zcafé Julie Renault, comédienne et coach en communication, afin d’approfondir le(s) lien(s) entre communication, bien-être et développement personnel. Ce que j’apprécie chez Julie, c’est sa bienveillance et sa vision (inter)personnelle de la communication, son amour sincère pour les gens ainsi que sa soif de comprendre l’être humain dans toutes ses dimensions. A la vie comme à la scène, dans ses accompagnements individuels ou ses ateliers collectifs, elle prend plaisir à transmettre ses apprentissages en invitant à explorer une nouvelle façon d’appréhender la communication, une communication humaine et douce, de la communication avec les autres à l’expression de soi. Pour se sentir bien dans ses ressentis et à l’aise dans sa relation au monde. Avec elle, apprécions notre bien-être sous le prisme de la communication.

« Parfois, on a des attentes par rapport aux autres. On s’attend à ce qu’ils nous comprennent. Or la personne en face de nous peut ne pas connaître nos besoins, nos ressentis, nos émotions, si on ne les exprime pas. Et pourtant dans bien des situations, cela aurait été plus simple si on les avait juste formulés ou explicités pour éviter non-dits et sous-entendus, sources de tensions. Des réactions comme des pleurs peuvent être mal accueillies également». Exprimer ses besoins, ses ressentis et ses réactions est un premier pas pour que les personnes à qui l’on s’adresse en soient informées, sans nécessairement chercher à ce qu’elles les comprennent. De ce fait, une connaissance fine de soi et une expression basée sur l’écoute de soi dans le respect et l’acceptation de l’autre contribuent à une communication fluide, équilibrée et dans la douceur. « Dans le respect, la confiance et la bienveillance, très souvent le message passe ».

Communiquer, c’est créer un lien

Pour Julie, la communication c’est la création d’un lien avec soi et avec les autres. La communication est un outil pour permettre à chacun(e) de s’exprimer à sa manière de façon orale, écrite ou corporelle, avec pour finalité la compréhension du message formulé. La communication passe par différents canaux, du verbal au non-verbal, à travers les expressions du visage, la parole, les gestes, les sous-entendus ou les non-dits également, parfois compliqués à visualiser, apprécier, ressentir.

En tant que coach en communication axée sur la personne et comédienne, Julie mobilise tout un panel d’outils du théâtre mais aussi de l’écriture intuitive, créative et automatique, pour faciliter d’abord l’expression de soi. La communication étant (inter)personnelle, elle contribue comme outil(s) à aider la personne à se sentir mieux avec elle-même et avec les autres, à faire la paix aussi. « J’interviens surtout dans la relation à soi, le premier pilier, avant d’être dans la relation aux autres ». Les thèmes sur lesquels Julie intervient sont variés : estime de soi, vision de soi, légitimité, voix et intervention en public, acceptation du stress…

Julie ajoute également que la communication est à la base de toute relation entre deux ou plusieurs personnes. Et une relation de confiance où chacun se sent à l’aise. « Communiquer, c’est établir une relation de soi aux autres et en cela, c’est un apprentissage permanent ». En s’écoutant soi et en aillant une compréhension plus fine de ses besoins propres, de ses attentes, de sa sensibilité aussi, en respectant l’autre, ses besoins, ses attentes et sa sensibilité, on enrichit pas à pas sa communication pour allier de façon harmonieuse une expression de soi juste et une relation aux autres sereine et saine. Et cela même si les points de vue de chacun diffèrent ! « Chacun a une façon singulière de communiquer, chacun va s’exprimer à sa manière, avec son vocabulaire, ses expressions, sa personnalité, son vécu, ses croyances, ses blessures, ses blocages. Il est important d’en tenir compte pour que la communication puisse se faire et pour que chacun des messages partagés soit compris ».

La communication, une balance entre l’intérieur et l’extérieur

Qui ne s’est jamais tu de peur de blesser un(e) ami(e) proche ? Qui n’a jamais échappé à une conversation pour éviter un conflit ou au contraire est entré(e) dans le conflit en réagissant à chaud ? Qui n’a jamais gardé au plus profond de soi ce qui devait être dit sur l’instant ? En termes de communication, les tensions que nous pouvons nous créer et ressentir intérieurement sont nombreuses et variées et elles peuvent parfois avoir un impact direct sur la relation à soi et à l’autre. Pourquoi (ré)agit-on de la sorte ? Pour Julie, il est essentiel d’abord de s’observer sous le prisme de sa communication afin d’identifier ses propres mécanismes de défense et ses limites dans sa relation à soi et à l’autre pour passer au-dessus et créer le lien pour communiquer avec la personne. La communication c’est aussi comprendre comment on fonctionne et comment l’autre fonctionne.

En tant qu’accompagnante, c’est ce qu’elle réalise dans un premier temps avec ses clients. S’observer intimement et bénéficier d’un regard extérieur pour aider la personne à se sentir mieux et à identifier un cadre rassurant pour être à l’aise dans sa communication. « Mon cadre rassurant à moi par exemple, c’est la respiration. Quand elle s’emballe, je reviens sur plus de douceur et je me calme en laissant les choses se faire naturellement. Si à l’intérieur de toi, tu ne vas pas bien quand tu t’exprimes, le corps va te le montrer, la voix aussi, il va falloir trouver un moyen de l’écouter, t’écouter ». Et si tu explorais dès maintenant ce qui se passe à l’intérieur de toi quand tu t’exprimes (notamment en repensant à ces situations vécues dans lesquelles tu ne t’es pas senti.e à l’aise à communiquer) ?

« Quand je te parle de l’intérieur, ce sont les pensées qui vont te traverser l’esprit quand tu es là avec quelqu’un, ta voix, si tu as la bouche pâteuse ou non, une respiration suffisante ou pas, une sensation de boule au ventre, d’excitation, de joie, si tu as peur, si tu es pressé, tous les ressentis que tu as avec les personnes, l’intuition par exemple, car parfois tu peux ne pas sentir la personne sans savoir pourquoi. Tous les mécanismes de défense se mettent en alerte et si c’est pareil chez l’autre personne, la communication est rompue. »

Pour Julie, une manière d’expliciter ses mécanismes de défense, ces mécanismes qui font qu’une personne sur-réagit ou va se comporter d’une telle façon (mise en retrait, silence par exemple) : les cinq drivers ou messages contraignants – ces fameuses injonctions implicites et explicites transmises dès l’enfance (« Sois fort.e », « Sois parfait.e », « Fais plaisir », « Dépêche-toi », « Fais des efforts »). Prendre du recul sur la façon dont on communique de soi à soi, de soi aux autres permet par la suite d’appréhender la communication et la relation avec plus de douceur et d’attention.

« Il faut être conscient de ce qui se passe à l’intérieur de soi quand on intervient dans différentes situations, notamment celles durant lesquelles on n’est pas à l’aise, identifier les alertes qui peuvent se mettre en route et comprendre pourquoi elles se mettent en route, car il peut y avoir des raisons derrière, et voir extérieurement ce qui se passe pour voir si c’est vraiment réel et que physiquement / extérieurement c’est visible aussi ou si c’est juste une dissociation de sa propre image ».

Ainsi, harmoniser la balance entre intérieur et extérieur c’est réussir à trouver un terrain d’entente entre l’image que l’on a de soi, l’image que l’on renvoie, puis l’image perçue par les autres. Julie m’explique qu’il y a souvent un décalage entre l’image que l’on a de soi (de ce qui se passe à l’intérieur), ce que l’on est (ce que l’on renvoie) et comment les gens reçoivent à partir de ce que l’on renvoie. Et c’est là que l’estime de soi entre en je(u), c’est le fil conducteur de l’accompagnement proposé par Julie. En effet parfois, l’estime de soi peut être déséquilibrée et dépendante de l’autre. Durant un entretien d’embauche par exemple, tu peux paraître de l’extérieur comme étant une personne sûre d’elle et confiante alors qu’à l’intérieur de toi, c’est la panique totale ! Prendre conscience de ce déséquilibre intérieur / extérieur pour trouver l’harmonie de la communication aux autres à l’expression de soi.

Les outils du théâtre au service de ta communication (inter)personnelle

Spontanément, Julie m’indique que « le théâtre, avant tout ce n’est pas que jouer et être sur scène, cela va beaucoup plus loin que cela. Mon professeur de théâtre et metteur en scène m’a dit un jour que le théâtre, c’est apprendre à découvrir qui tu es. Le théâtre, c’est une mise à nu ce qui peut être terrifiant la première fois je le reconnais ». Julie me précise néanmoins qu’il ne s’agit pas lors de ses ateliers collectifs de faire du théâtre pur, de créer un personnage ou de jouer un rôle précis. Elle propose plutôt des jeux de rôle dans des improvisations pour s’amuser et lâcher prise, utiliser ses propres ressentis pour faire passer un message avec sa voix et/ou son corps.

Ce qu’elle aime tirer de sa casquette de comédienne pour enrichir son accompagnement de coach en communication, c’est l’ambiance et les outils du théâtre. Tout d’abord « au théâtre, il n’y a aucun jugement. Il n’y a pas de moqueries, quand tu arrives à un atelier, on ne t’attend pas au tournant. On a tous le droit d’essayer des choses. On est là pour essayer. C’est le même principe que de la vie de tous les jours, il faut essayer pour tirer des apprentissages. Les personnes qui jugent le théâtre sont souvent des personnes qui ne sont pas à l’aise à faire ce genre de choses ». Les outils de théâtre l’ont d’abord aidé elle-même à explorer sa propre balance entre l’intérieur et l’extérieur, notamment en visualisant sa colonne d’air avec des exercices de respiration lorsqu’elle était paniquée. « Ressentir à l’intérieur ce qui se passe, être conscient de son corps, c’est aussi un moyen de pouvoir accepter cet état et de se dire ensuite qu’est-ce que j’ai moi comme outils pour faire la balance entre l’intérieur et l’extérieur ».

Pour finir, Julie t’invite à explorer ton corps et son expression, ta communication non-verbale, avec un exercice simple et ludique. Dans ses ateliers, elle propose parfois aux participant(e)s à laisser leur corps s’exprimer librement pour aller au bout de leurs ressentis, notamment par la danse. Et si tu t’autorisais à immerger au cœur de ton expression corporelle ? Serais-tu prêt(e) à laisser ton corps s’exprimer le temps et l’espace d’un instant ? J’aurai tellement aimé vous voir réaliser cet exercice ensemble au sein du Zcafé.

D’abord, allonge-toi au sol et lance ensuite la musique « La valse à mille temps » de Jacques Brel (si tu ne la connais pas, c’est une musique qui monte progressivement en intensité). Imprègne-toi de la musique, petit à petit imagine-toi peindre le sol, les murs, l’air. Laisse ton corps voguer au rythme de la musique. Dans tes mouvements, prends le plus d’espace possible. Prends toute la place dont ton corps a besoin. Et comme le dirait si bien Julie : Amuse-toi !

Alors comment te sens-tu ? Que ressens-tu ?

La pause (z)café continue ! Si tu veux échanger avec Julie, tu peux la contacter sur son instagram @la_plume_de_lyly ou son site internet https://www.laplumedelyly.com

Reçois chaque lundi dans ta messagerie l’infolettre Zcafé

Leave a Reply